Debian

Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le développement de systèmes d’exploitation basés exclusivement sur des logiciels libres.

Chaque système, lui-même nommé Debian, réunit autour d’un noyau de système d’exploitation de nombreux éléments pouvant être développés indépendamment les uns des autres, pour plusieurs architectures matérielles. Ces éléments, programmes de base complétant le noyau et logiciels applicatifs, se présentent sous forme de « paquets » qui peuvent être installés en fonction des besoins (voir Distribution des logiciels). L’ensemble système d’exploitation plus logiciels s’appelle une distribution.

On assimile généralement ces systèmes d’exploitation au système Debian GNU/Linux, la distribution GNU/Linux de Debian, car jusqu’en 2009 c’était la seule branche parfaitement fonctionnelle. Mais d’autres distributions Debian sont en cours de développement en 2013 : Debian GNU/Hurd et Debian GNU/kFreeBSD. La version Debian « Squeeze » est la première à être distribuée avec le noyau kFreeBSD en plus du noyau Linux.

Debian est utilisée comme base de nombreuses autres distributions telles que Knoppix et Ubuntu qui rencontrent un grand succès.

Debian se distingue de la plupart des distributions fondées sur elle par son caractère non commercial et par le mode de gouvernance coopératif de l’association qui gère la distribution.

Une distribution commerciale est une distribution éditée par une société commerciale. Par « constituer une distribution » on entend « choisir et assembler les logiciels qui composent la distribution » : le noyau du système d’exploitation, le programme d’installation de la distribution, un logiciel et des pilotes pour les connexions telles que le Wi-Fi ou pour une imprimante, des logiciels tels qu’un lecteur vidéo, un navigateur Web, etc. Les distributions commerciales proposent généralement des versions gratuites, mais cela n’en fait pas des distributions non commerciales puisque l’objectif est de réaliser du profit par la vente de services liés à l’utilisation de la distribution (support, développement…) ou par la vente d’un code permettant d’activer une partie bridée de celle-ci (voir : modèle Freemium). Ainsi, Ubuntu est une distribution commerciale car elle est fabriquée par la société commerciale Canonical. Debian est en revanche une distribution non commerciale car elle est développée par l’organisation à but non lucratif : SPI (Software in the Public Interest).

La distinction entre distributions non commerciales et commerciales est importante car les choix en matière de technologie ou de marketing ne sont pas fondés sur les mêmes critères selon qu’ils sont faits par des bénévoles organisés en démocratie directe, ou par le (ou les) propriétaire(s) d’une société commerciale.

La distribution GNU/Linux contient environ 43 500 paquets logiciels (43 512 au moment de la sortie de la version Jessie) élaborés et entretenus par un millier de développeurs. Debian est réputée pour sa fiabilité et son gestionnaire de paquets original (APT), au format de fichier deb, permettant les mises à jour et garantissant un système homogène. Debian est officiellement disponible pour une dizaine de plates-formes de matériel informatique : x86 (i586), x64 (AMD64 ou Intel 64), ARM (EABI, v7 et 64 bits), MIPS (big et little endian), PowerPC, Power Systems (PowerPC 64 bits) et System z. Les architectures IA-64 et SPARC étaient supportées par la version Wheezy. D’autres architectures sont reconnues, mais de manière non officielle.

Le Musée Informatique Personnel