Mac OS

mac_os_logoMac OS Classic est un système d’exploitation à interface graphique développé par Apple pour équiper ses ordinateurs personnelsMacintosh, de 1984 à 2001. C’est le premier système grand public ayant une interface graphique, inspirée de Xerox Alto et fondée sur le modèle WIMP (c.-à-d. doté de fenêtres, icônes, menus et souris).

L’interface graphique à base de fenêtres, icônes, menus et souris (modèle WIMP) a été développée aux laboratoires Xerox PARC. Après une visite de ces laboratoires, Steve Jobs, cofondateur d’Apple avec Steve Wozniak, décide de créer un ordinateur personnel basé sur cette interface. Apple sort d’abord le Lisa, qui est un échec, puis le Macintosh.

Les premiers Macintosh, équipés d’un microprocesseur Motorola 68000, ont utilisé des versions successives du système, nommé « System », en français « Système », et numérotées de 1 à 6 (de à ). Viennent ensuite les versions 7 à 9, qui équipent les derniers Macintosh utilisant un microprocesseur de la famille 680×0 (la dernière version pour les 680×0 étant la 8.1), puis les Power Macintosh (à microprocesseur PowerPC codéveloppé par IBM et Motorola et Apple). C’est à partir de la version 7.6 du système que celui-ci prend le nom de « Mac OS » et adopte son logo spécifique qui combine un visage de face et un autre de profil.

En 1993, sous le nom de Projet Star Trek, un portage assez avancé du Système 7 sous architecture x86 d’Intel est effectué, mais le manque de leadership de la firme à l’époque fait avorter ce projet. Les responsables de la division hardware craignaient la concurrence de clones et Apple était dans le même temps engagée dans un profond renouvellement de son architecture matérielle et logicielle avec la migration vers le PowerPC.

L’adoption du PowerPC, incompatible avec les 680×0, impliquait de porter Mac OS et de lui ajouter des capacités d’émulation pour permettre aux anciens logiciels de fonctionner sans rencontrer de problèmes de compatibilité. Cette migration s’est déroulée sans véritables soucis et les Power Mac ont dès leur sortie affiché des gains notables de performances. Les éditeurs ont progressivement mis à jour leurs logiciels pour leur permettre de tirer profit des avancées techniques du PowerPC.

Apple se lance alors à l’époque dans le développement d’un nouveau système d’exploitation basé sur une nouvelle architecture ambitieuse, nom de code Copland, mais à nouveau les problèmes internes à la société mêlés aux difficultés de conception empêchent ce projet d’aboutir.

La sortie de Mac OS 8 s’est accompagnée d’un changement radical de l’interface (nouvelle interface Platinium). La version 8.1 a vu apparaître le support du système de fichier HFS+ ou HFS étendu ; la version 8.5, la création de l’outil de recherche Sherlock et la version 9, un semblant de multiutilisateur.

En 1997, Apple choisit d’acheter l’entreprise NeXT (fondée par Steve Jobs, fondateur et patron historique d’Apple) qui développait NeXTSTEP, plutôt que Be (BeOS), et d’embaucher ses développeurs. L’adaptation en Mac OS X est présentée le . Les retards pris dans le développement de cette nouvelle mouture ont induit en cours de route des changements assez importants, dont notamment l’adoption d’une partie du code issu des systèmes BSD. Les couches basses de Mac OS X sont dérivées de FreeBSD, un système UNIX libre et du micro-noyau Mach ; elles sont appelées Darwin.

Mac OS X est donc un UNIX avec une interface graphique avancée, largement inspirée des versions précédentes et de l’interface NeXT, tout en apportant de nombreuses nouveautés. Il fonctionne aussi bien sur des macs équipés d’un processeur de la famille PowerPC que sur les macs plus récents adoptant l’architecture x86. Sur les Mac équipés d’un processeur PowerPC, l’ancien système (Mac OS 9) peut être lancé dans Mac OS X pour garder une compatibilité avec les anciennes applications : c’est le mode Classic. Contrairement à ses prédécesseurs, Mac OS X offre le multitâche préemptif, la gestion multiprocesseur et multiutilisateur, la mémoire protégée…

En 2016, Apple confirme le nom de macOS pour son nouveau système d’exploitation.

Entre 1984 et 1988, le Système a peu évolué, mais sont apparues de multiples versions aux numéros anarchiques et prêtant à confusion. En effet, à chaque « Système » correspondait la combinaison d’une version du Système proprement dit et d’une version du Finder.

  •  : Système 0.0 : System 0.97, Finder 1.0
  •  : Système 0.1 : System 1.1, Finder 1.1
  •  : Système 0.3 : System 2.0, Finder 1.1
  •  : Système 0.5 : System 2.0, Finder 4.1
  •  : Système 0.7 : System 3.0, Finder 5.1
  •  : Système 1.0 : System 3.1, Finder 5.2 (première commercialisation)
  •  : Système 1.1 : System 3.2, Finder 5.3
  •  : Système 2.0 : System 3.3, Finder 5.4
  •  : Système 2.0.1 : System 4.0/4.1, Finder 5.4/5.5
  •  : Système 5.0 : System 4.2, Finder 6.0, MultiFinder 1.0
  •  : Système 5.1 : System 4.3, Finder 6.0, MultiFinder 1.0
  •  : Système 6.0 : System 4.4, Finder 6.0, MultiFinder 1.1
  •  : Système 7
  •  : Système 7.5
  •  : Mac OS 8
  •  : Mac OS 8.5
  •  : Mac OS 9 est la toute dernière et unique mise à jour majeure avant Mac OS X ; la toute dernière et unique mise à jour mineure est Mac OS 9.2.2 [archive](aussi appelé « Classic » sous Mac OS X). Une dernière version 9.3 sera vendue avec les iMac DV

Sources : Wikipédia

Le Musée Informatique Personnel