Archives de catégorie : Microsoft Windows

Windows 98

Windows 98 (nom de code Memphis) est un système d’exploitation de la société Microsoft, successeur de Windows 95. Le produit s’est décliné en deux versions principales : la première (sortie le ) et la Second Edition , sortie le ). Il fut suivi par Windows Millennium (ME) pour le grand public et par Windows 2000 pour les entreprises. Il constitue la seconde version de Windows 9x. Tout comme son prédécesseur, Windows 98 est bâti sur MS-DOS 7.1 et aura été la dernière version à prendre en charge le mode réel.

Windows 98 s’est vendu en 1998 à 15 millions d’unités, quand Windows 95 s’était vendu à 13 millions d’unités l’année de son lancement, dominant ainsi le marché des particuliers et gagnant peu à peu les entreprises, malgré le fait que la majorité d’entre elles utilisent encore Windows 95 (voire Windows 3.11) et soient réticentes à passer à 98, du fait de l’absence de changements majeurs.

Les nouveautés sont la prise en charge native du FAT32 et de l’USB. Par prise en charge de l’USB, on entend que Windows 98 supporte les hubs USB, les scanners USB et les périphériques de classe PID tels que les souris, claviers et joysticks USB. En effet, la prise en charge pour la première fois des imprimantes USB et de l’USB Mass Storage (clés USB, appareils photos numériques, baladeurs etc) se fera avec Windows 2000. Des pilotes permettant la reconnaissance de l’USB MSC ont cependant fait leur apparition en 2002 (première et seconde éditions).

Un utilitaire est fourni par Microsoft afin de convertir ses fichiers FAT16 vers le FAT32, sans avoir ainsi à formater sa partition. L’utilisateur a également la possibilité d’afficher l’explorateur comme une ‘page web’. C’est également le premier système Microsoft à fournir Internet Explorer par défaut. Ce qui vaudra un rappel à l’ordre de la part de la Commission européenne. La référence de cette première édition de Windows 98 est : 4.10.1998 ; les fichiers portent la date : 11/05/98 (11 mai 1998).

Windows 98 propose  des améliorations au niveau du TCP/IP en incluant un support intégré pour la version 2 de Winsock, la prise en charge du protocole Server Message Block8 (SMB) et du multicast IPv4 (Internet Group Management Protocol (IGMP) et Internet Control Message Protocol (ICMP) entre autres).

Le client DHCP a également été amélioré par Microsoft afin de détecter et prévenir les conflits d’adresses IP.

Windows 98 est aussi doté de nouveaux sons systèmes d’alerte de batterie faible et de batterie très très faible (pour les ordinateurs portables). Le son du démarrage a été composé par Ken Kato.

Ce système d’exploitation ne propose qu’une prise en charge limitée des comptes utilisateurs et de la sécurité. Il est orienté monoposte et mono-utilisateur. Tous les utilisateurs et leurs programmes en découlant possèdent ainsi un accès illimité au matériel.

Configuration minimale

  • Processeur : 486 DX2/66 MHz
  • Espace disque dur : 165 Mo
  • Mémoire vive : 16 Mo de RAM (24 Mo de RAM pour la Deuxième Édition)
  • VGA ou moniteur de résolution supérieure (640×480 pixels)

Configuration recommandée

  • Processeur : Pentium
  • Espace disque dur : 355 Mo
  • Mémoire vive : 24 Mo de RAM

Limitation de la mémoire physique : Windows 98 n’est pas conçu pour traiter plus de 1 Go de RAM, une valeur supérieure à ce montant entraîne une instabilité du système. Il est donc nécessaire de passer par MsConfig (SYSTEM.INI) afin de limiter la RAM allouée au système d’exploitation. De plus, Windows 98 ne prend pas en charge le système de fichiers NTFS. Pour créer un multi-boot, les partitions doivent donc être au format FAT32.

 

Windows 95

Windows 95 est un système d’exploitation à environnement graphique destiné aux particuliers. La première version est sortie le , vendue par Microsoft. C’est une progression significative par rapport aux précédentes versions de Windows. Pendant son développement, il avait été désigné sous le nom de Windows 4.0, ou par le nom de code de Chicago.

Windows 95 a pour objectif d’intégrer les produits précédents de MS-DOS et de Windows. Windows 95 présente de nombreuses nouveautés par rapport à son prédécesseur, Windows 3.1 : programmation 32 bits, multitâche préemptif, nouvel environnement graphique.

Sur le marché, Windows 95 est un réel succès et, un an après sa sortie, il devient le système d’exploitation le plus populaire jamais conçu. Trois ans plus tard, Windows 95 est remplacé par Windows 98, premier système d’exploitation orienté pour un usage d’Internet et prenant en charge l’USB.

L’arrivée de Windows 95 a apporté des améliorations à l’interface utilisateur et a mis fin à la compétition entre les systèmes d’exploitation pour ordinateurs de bureau. Windows 95 a été un immense succès ; deux ans après sa sortie, en 1997, il était le système d’exploitation le plus vendu mondialement (100 millions de copies vendues, soit 69,4 % de parts de marché contre seulement 2,4 % pour Linux et 4,6 % pour Mac OS. Fort de son succès, Microsoft annonce l’arrêt des ventes de copies de Windows 3.11 en 1997.

Ce système introduit l’usage du bouton « Démarrer » et de la barre des tâches chez les produits Microsoft. Des fonctions similaires étaient déjà utilisées depuis quelques années par le système Arthur  ou RISC OS.

Son jingle de démarrage a été composé par Brian Eno (Brian Eno, nom de scène de Brian Peter George St. John le Baptiste de la Salle Eno né Brian Peter George Eno le  à Woodbridge (Suffolk, Angleterre), est un musicien, arrangeur et producteur britannique.)

Configuration minimale officielle requise :

  • Processeur : Intel 80386
  • Espace disque dur : 50 Mo à 55 Mo
  • Mémoire vive : 4 Mo de RAM
  • VGA ou moniteur de résolution supérieure (640×480 pixels).

Celle-ci a été avancée par Microsoft dans le but de maximiser le nombre de mises à niveau Windows 3.11 vers Windows 95. En réalité, cette configuration est sous-optimale : d’une part il faut pas moins de 75 Mo d’espace disque pour pouvoir effectuer une installation complète de tous les composants (client de messagerie électronique, Microsoft Fax etc), et d’autre part la machine peut refuser de démarrer (booter) si des composants réseaux ou similaires sont installés avec seulement 4 Mo de RAM.

Ainsi la configuration minimale recommandée est la suivante :

  • Processeur : Intel 80486
  • Espace disque dur : 420 Mo
  • Mémoire vive : 8 Mo de RAM
  • VGA ou moniteur de résolution supérieure (640×480 pixels, SVGA-256 couleurs recommandé).

Limitation de la mémoire physique : Windows 95 n’est pas conçu pour traiter plus de 480 Mo de RAM, une capacité supérieure entraîne une instabilité du système.

Disque de pré-installation OEM Windows XP Familiale

OEM Windows XP

Ces disques de pré-installation OEM (OPK) de Windows XP Edition Familiale est destiné aux constructeurs d’ordinateurs et permet de déployer cette version sur des ordinateurs neufs.

L’OPK permet d’installer uniquement la version Familiale.

Disque de pré-installation OEM Windows XP

Ces disques de pré-installation OEM (OPK) de Windows XP est destiné aux constructeurs d’ordinateurs et permet de déployer Windows Vista sur des ordinateurs neufs.

L’OPK permet d’installer au choix l’une des versions de Windows XP :

  • Windows XP Starter
  • Windows XP Home (Familiale)
  • Windows XP Professional

DVD de pré-installation OEM Windows Vista

OEM Windows Vista

Ce DVD de pré-installation OEM (OPK) de Windows Vista est destiné aux constructeurs d’ordinateurs et permet de déployer Windows Vista sur des ordinateurs neufs.

L’OPK permet d’installer au choix l’une des versions de Windows Vista :

  • Windows Vista Starter : une version allégée qui devrait être disponible uniquement dans les pays en développement (du même niveau que la version Starter Édition de Windows XP) ou pour certains mini PC. Ne dispose pas de l’interface Aero. Cette version n’est pas disponible en version « N » car non distribuée en Europe.
  • Windows Vista Édition Familiale Basique : destinée au grand public. Ne dispose pas de l’interface Aero. Cette version est également disponible en version « N », sans Media Player.
  • Windows Vista Édition Familiale Premium : destinée au grand public mais avec des fonctions multimédias supplémentaires comme le support de la télévision à haute définition (HDTV), de Windows Media Center, la création de DVD. Cette version n’est pas disponible en version « N » car elle nécessite que le Player de Windows soit inclus pour faire fonctionner le Media Center.
  • Windows Vista Professionnel : destinée aux entreprises. Elle intégrera des technologies de sauvegarde par le réseau et de chiffrement des données. Cette version est également disponible en version « N » sans Media Player. Cette version de Windows s’appelle également Windows Vista Business : il s’agit de la même version dont le nom a été adapté pour le marché français.
  • Windows Vista Entreprise : destinée aux très grandes entreprises (version non disponible en version « N »). Elle inclut toutes les fonctionnalités de Windows Vista Professionnel et y ajoute la mise en œuvre d’une technologie de chiffrage matériel ainsi que la possibilité d’utiliser une seule image pour un déploiement mondial. Seules les entreprises disposant d’un abonnement de maintenance Software Assurance ou un Accord Entreprise Microsoft peuvent se la procurer.
  • Windows Vista Édition Intégrale : une version complète comprenant toutes les technologies de la version Édition Familiale Premium et de la Professionnelle, plus quelques suppléments comme la création de podcasts et d’accès à un Club pour voir des films et écouter de la musique. Cette version n’est pas disponible en version « N » car inclut nécessairement le Player de Windows.

Windows Vista Familiale Premium

Le logiciel Windows Vista est un système d’exploitation propriétaire de la famille Microsoft Windows, et plus précisément de la branche Windows NT (NT 6.0), développé et commercialisé par la société Microsoft. Il a été mis sur le marché en février 2007, soit plus de cinq ans après son prédécesseur, Windows XP. Son successeur est Windows 7, sorti en octobre 2009.

Selon Microsoft, Windows Vista contient des centaines de nouvelles fonctionnalités. Les plus significatives d’entre elles sont probablement le renouveau de l’interface graphique, une fonction de recherche plus développée grâce à l’indexation, de nouveaux outils de création multimédia, comme le créateur de DVD Windows, la configuration réseau en partie réécrite et, enfin, le noyau NT6 assurant une plus grande stabilité et de meilleures performances. Windows Vista vise à augmenter le niveau de communication entre les machines sur un réseau local en utilisant la technologie du peer-to-peer qui simplifie le partage de fichiers et de médias numériques entre les ordinateurs et les périphériques. Pour les développeurs, Vista introduit la version 3 du Framework .NET qui a pour objectif de faciliter la programmation d’applications par rapport à l’utilisation traditionnelle des API Windows.

Le premier objectif de Microsoft était d’obtenir une meilleure sécurité pour le système. Une des critiques les plus courantes de Windows XP et de ses prédécesseurs concernait leur vulnérabilité aux logiciels malveillants et aux virus. Ces failles, une fois découvertes, étaient assez souvent exploitées et permettaient de pénétrer dans l’ordinateur. À la vue de ceci, Bill Gates a annoncé début 2002 le rachat de Trustworthy Computing pour ajouter de nouvelles fonctions de sécurité dans les prochaines versions de Windows. Microsoft a déclaré avoir donné la priorité à l’amélioration de la sécurité de Windows XP et celle de Windows Server 2003 avant de finir le développement de Vista, ce qui a retardé de manière significative sa version finale.

Le nom Windows Vista a été annoncé comme nom définitif le . Auparavant, le nom de code du système était Longhorn.

Le , Microsoft cessera de supporter Windows Vista, ce qui signifiera, en particulier, l’arrêt de la publication de correctifs de sécurité.

Windows XP Familiale

Windows XP (nom de code Whistler) est une famille de systèmes d’exploitation multitâches, développée et commercialisée par Microsoft, permettant l’usage d’un ordinateur tel qu’un ordinateur fixe, un portable ou encore un Media Center. Les lettres « XP » proviennent d’experience. Microsoft a mis fin au support le 8 avril 2014. Entre autres, il n’y a plus de mises à jour et la base virale de Windows Defender n’est plus gérée.

Depuis plusieurs années, Microsoft souhaitait fédérer ses familles de systèmes d’exploitation (grand public et professionnel) en une seule famille, dans le but de réduire les coûts de développement et de maintenance. Windows 2000 devait remplir ce rôle, mais la complexité de son interface d’administration explique son rejet par le grand public. En 1999, le projet Microsoft Neptune, qui devait fournir la version « familiale » de Windows 2000 est abandonné. Il est remplacé par le projet Whistler, reprenant de nombreuses idées des projets Neptune et Odyssey, qui donne naissance à Windows XP et à ses deux versions : grand public et professionnelle. Les deux versions utilisent le noyau et l’architecture de NT (dite version 5.1). La version grand public est ainsi la même que la version professionnelle, mais elle est allégée de toutes les fonctions estimées inutiles pour un usage domestique.

Windows XP est officiellement le successeur de Windows Millennium et de Windows 2000. Windows XP est sorti le et selon une estimation d’un institut de statistiques américaines, il a été vendu à près de 400 millions de copies en .

L’édition la plus courante de Windows XP est la version Familiale qui est conçue pour les utilisateurs domestiques tandis que la version Professionnelle, qui comprend entre autres des fonctionnalités réseau et d’administration supplémentaires, est destinée aux entreprises utilisant des réseaux et des serveurs. Il est à noter que cette dernière coûte plus cher que l’édition Familiale. Windows XP Media Center a des fonctionnalités multimédia complémentaires pour permettre par exemple de voir et d’enregistrer la télévision, regarder plus confortablement des DVD. Windows XP pour Tablet PC est une version spécialement conçue pour les Tablet PC. Deux versions distinctes de Windows XP en 64 bits sont sorties, une pour les processeurs Itanium et une pour les processeurs x86-64.

Windows XP a introduit un nombre de nouvelles fonctions telles que :

  • première version de Windows grand public basé sur un noyau Windows NT (les versions précédentes étaient basées sur MS-DOS) ;
  • Mise en veille sur disque (mode hibernation) ;
  • possibilité d’intégrer de nouveaux pilotes pour Windows XP ;
  • interface graphique plus agréable et le nécessaire pour créer ses propres thèmes ;
  • changement rapide du bureau personnel (pas de fermeture de session nécessaire) ;
  • moteur de rendu des caractères ClearType pour une meilleure lecture sur les écrans LCD ;
  • bureau à distance qui permet de se connecter à distance à l’ordinateur pour utiliser l’imprimante, fichiers, périphériques, etc. ;
  • support de la plupart des connexions : par modems ADSL, par Wi-Fi ou encore par FireWire ;
  • composant prefetcher qui accélère le démarrage de Windows et des programmes.

Microsoft a sorti 3 service packs pour les systèmes Windows afin de réparer bon nombre de problèmes, et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités.

L’absence de support de MS-DOS a déplu à certains utilisateurs migrant depuis Windows 9x vers Windows XP. Bien que XP propose le Mode de compatibilité, ainsi qu’une invite de commande ressemblant davantage à une fenêtre DOS de Windows 9x que CMD, un grand nombre d’anciennes applications DOS rencontrent des erreurs. Ces erreurs sont dues au fait qu’XP est basé sur le noyau NT et n’utilise donc plus MS-DOS comme système d’exploitation de base. Il existe des solutions Open Source telles que DOSBox et FreeDOS, bien que dans de rares cas un véritable environnement MS-DOS soit toujours nécessaire. Par exemple, la plus commune des erreurs est que XP ne supporte plus les applications DOS plein écran car le port est désormais occupé par d’autres périphériques système.

Windows 3.1 version boite

Etat du produit : quasi neuf, bien conservé dans sa boite d’origine, la boite a un peu souffert des années de stockage.

Cette licence n’a jamais été utilisé car les scellés de la boite contenant les disquettes d’installations sont toujours intacts.

Windows 3.1 (nom de code Janus), successeur de la version 3.0 a été lancé le . Techniquement Windows 3.1 se caractérise par l’abandon du mode réel dans l’exécution de Windows. Il faut donc posséder un ordinateur doté d’un processeur 80286 ou plus récent pour pouvoir utiliser Windows 3.1. C’est la dernière version de Windows qui laissera place à Windows NT bien qu’il existe Windows NT 3.1, une version différente en server et workstation.

Ce nouveau système incluait une police TrueType ainsi que plusieurs polices utiles préinstallées, faisant de Windows une plate-forme honnête pour le traitement de texte pour la première fois. Une fonction similaire était disponible sous Windows 3.0, mais il fallait installer ATM (Adobe Type Manager).

Windows 3.1 a été conçu tout en gardant à l’esprit qu’il lui fallait garder une compatibilité avec les versions antérieures. Windows 3.1 et 3.11 ne supportaient pas beaucoup de formats : par exemple, pour les images, pas de GIF ou de JPEG ; seul le bitmap 8 bits (éventuellement RLE) ou 24 bits était reconnu sans ajout de filtres à installer. De plus, à l’aide de pilotes graphiques adaptés, il est possible d’atteindre les résolutions telles que le XGA (1 024×768 pixels) avec une profondeur de couleurs de 24 bits pour un meilleur confort d’utilisation.

Une version spéciale de Windows 3.1 a été conçue pour les marchés d’Europe de l’Est et du Centre afin d’être compatible avec l’alphabet cyrillique, cette version comprenant des polices avec des marques diacritiques caractéristiques des langues est-européennes.

Comme dans Windows 3.0, on retrouve le gestionnaire de fichiers et le gestionnaire de programmes (Program Manager en anglais). Windows 3.1 a été le dernier Windows à ne pas inclure le menu contextuel par clic-droit tel qu’on le connaît aujourd’hui. Le démineur a remplacé le Reversi à partir de cette version. On y retrouve également Winfax, QuickTime, Paint, Notepad (le bloc-notes), la calculatrice Windows ainsi que Media Player.

En 1996, Windows 3.1 devient compatible avec Internet Explorer 2.0 (à l’origine conçu pour Windows 95) et ce jusqu’à la version 5.0 sortie en 1999 après que la compagnie FTP Software (qui est à l’origine du PC/TCP) ait fourni à Microsoft les technologies nécessaires. Un client de messagerie électronique 16 bits est également disponible pour Windows 3.1.

Il existe une mise à jour mineure vers Windows 3.11 distribuée en téléchargement. Pour ceux qui ne disposaient pas de copie de Windows 3.1, un jeu de disquettes incluant directement Windows 3.11 fut également disponible. Le support de Windows 3.1 et 3.11 s’est arrêté le 31 décembre 2001.

Source : Wikipedia