Archives de catégorie : Ordinateurs portables

Macintosh PowerBook 145

Etat du produit : Bon

Le PowerBook 145 était une évolution de l’ordinateur portable PowerBook 140 d’Apple qu’il remplaça. Sa seule différence était un microprocesseur Motorola 68030 plus puissant cadencé à 25 MHz contre 16 MHz pour le PowerBook 140.

Il fut remplacé en juin 1993 par le PowerBook 145B dont les seules différences étaient son prix fortement diminué (1 300 $ contre 2 150 $ avant) et 2 Mo de mémoire vive de plus sur la carte mère.

Caractéristiques :

  • Microprocesseur : Motorola 68030 cadencé à 25 MHz
  • adressage 24/32 bits
  • bus système 32 bits à 25 MHz
  • mémoire cache : 0,5 ko de niveau 1
  • ROM : 1 Mo
  • RAM : 2 Mo ou 4 Mo soudés sur la carte mère, extensible à 8 Mo
  • écran LCD 10″ à matrice passive
  • résolutions supportées :
    • 640 × 400 en 1 bit (monochrome)
  • disque dur interne SCSI de 40 à 160 Mo
  • lecteur de disquette 3,5″ 1,44 Mo « Superdrive »
  • slots d’extension :
    • 1 emplacement pour modem (en option)
    • 1 connecteur mémoire spécifique (PB 1xx) de type SRAM (vitesse minimale : 100 ns)
  • connectique :
    • 1 port SCSI (HDI-30)
    • 2 ports série (Mini Din-8)
    • 1 port ADB
    • sortie son : mono 8 bits
    • entrée son : mono 8 bits
  • batterie NiCad lui assurant 2 heures d’autonomie
  • dimensions : 5,7 × 28,6 × 23,6 cm
  • poids : 3,1 kg
  • alimentation : 17 W
  • systèmes supportés : Système 7.0.1 à 7.6.1

Sources : Wikipedia

Macintosh PowerBook 180

Etat du produit : Bon avec son carton d’origine

Le PowerBook 180 est un ordinateur portable d’Apple. Il est lancé avec les PowerBook 145 et PowerBook 160 en octobre 1992. Il constitue le nouveau modèle haut de gamme après le PowerBook 170. Doté du même boîtier que le PowerBook 160, il en est une version plus puissante avec son processeur Motorola 68030 à 33 MHz et son unité de calcul en virgule flottante Motorola 68882. Il est en vente jusqu’en mai 1994. Il sera aussi fabriqué en version Powerbop pour, en France se connecter au réseau Bi-Bop.

Caractéristiques :

  • Microprocesseur : Motorola 68030 24/32 bits cadencé à 33 MHz
  • bus système 32 bits à 33 MHz
  • mémoire cache : 512 octets de niveau 1
  • ROM : 1 Mio
  • RAM : 4 Mio extensible à 14 Mio
  • écran LCD 9,8″ à matrice active
  • résolutions supportées :
    • 640 × 400 en 4 bits (niveaux de gris)
  • mémoire vidéo : 512 Kio de VRAM pour écran externe
  • résolutions supportées (sur écran externe) :
    • 512 × 384 en 8 bits
    • 640 × 400 en 8 bits
    • 640 × 480 en 8 bits
    • 800 × 600 en 8 bits
    • 832 × 624 en 8 bits
  • disque dur SCSI de 80 ou 120 Mo
  • lecteur de disquette 3,5″ 1,44 Mo
  • slots d’extension :
    • 1 emplacement pour modem (en option)
    • 1 connecteur mémoire spécifique (PB 1xx) de type SRAM (vitesse minimale : 85 ns)
  • connectique :
    • 1 port SCSI (HDI-30)
    • 2 ports série (Mini Din-8)
    • 1 ports ADB
    • sortie son : mono 8 bits
    • entrée son : mono 8 bits
    • sortie vidéo spécifique PowerBook
  • batterie NiCad lui assurant 2 h 30 à 3 h d’autonomie
  • dimensions : 5,7 × 28,6 × 23,6 cm
  • poids : 3,1 kg
  • consommation : 17 W
  • systèmes supportés : Système 7.0.1 à 7.6.1

Sources : Wikipédia

Macintosh Portable V.1

Etat du produit : Bon, bien conservé dans sa mallette d’origine.

Nota : Je recherche la V.2, celle sortie en février 1991 avec le trackball ;-)

Le Macintosh Portable fut la première tentative d’Apple pour faire un Macintosh plus facilement transportable. Lancé en septembre 1989, il fut accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par la critique, mais il s’en vendit peu durant les deux ans de sa commercialisation. La cause était certainement son prix trop élevé (6 500 $) pour une machine très peu évolutive et peu puissante par rapport aux Macintosh de bureau (Macintosh IIx, IIcx, IIci), prix qui était en partie dû à un écran LCD à matrice active, technologie très chère à l’époque. Pesant plus de 7 kg, le Macintosh Portable ne peut pas être vraiment considéré comme un ordinateur portable, mais plutôt comme un « transportable » (en comparaison le PowerBook 100, lancé deux ans plus tard, ne pesait que 2,3 kg). Sa batterie à acide lui assurait une longue autonomie de 10 heures. Le premier modèle ne possédant pas de Trackball, il fallait brancher une souris pour l’utiliser.

En février 1991, le Macintosh Portable fut mis à jour : l’écran fut remplacé par un écran rétro éclairé et la RAM modifiée, et le prix fut rabaissé. Fut aussi ajouté le fameux Trackball. Cela ne suffit pas à faire décoller les ventes et la commercialisation fut arrêtée à la fin de la même année.

Cet ordinateur contient deux sources d’alimentation : une batterie de type plomb-acide (composé de trois éléments de 2 Volts) et une pile de 9 volts. Si la pile de 9 volts est déchargée, l’ordinateur ne démarrera pas : il faut la remplacer. Il peut aussi être alimenté par une alimentation extérieure de 7,5 Volts et 1,5 A.

Caractèristiques :

  • processeur : Motorola 68000 cadencé à 16 MHz
  • adressage 24 bits
  • bus système 16 bits à 16 MHz
  • ROM : 256 Ko
  • RAM : 1 Mo extensible à 8 Mo
  • écran LCD à matrice active intégré
  • résolutions supportées :
    • 640 × 400 en 1 bit (monochrome)
  • disque dur interne SCSI optionnel de 40 Mo
  • lecteur de disquette 1,44 Mo 3,5″
  • slots d’extension:
    • 1 emplacement pour modem (en option)
    • 1 emplacement pour un second lecteur de disquette
    • 1 connecteur mémoire spécifique de type SRAM (vitesse minimale : 100 ns)
  • connectique :
    • 1 port SCSI (DB-25)
    • 2 ports série (Mini Din-8) pour le modem et l’imprimante
    • 1 port ADB
    • 1 port DB-19 pour un lecteur de disquette externe
    • 1 sortie vidéo HDI-15 pour écran externe
    • sortie son : stéréo 8 bits
  • dimensions : 10,3 × 38,7 × 37,7 cm
  • poids : 7,2 kg
  • consommation : 5 W
  • systèmes supportés : Système 6.0.4 à 7.5.5.

Sources : Wikipédia