Windows 98

Windows 98 (nom de code Memphis) est un système d’exploitation de la société Microsoft, successeur de Windows 95. Le produit s’est décliné en deux versions principales : la première (sortie le ) et la Second Edition , sortie le ). Il fut suivi par Windows Millennium (ME) pour le grand public et par Windows 2000 pour les entreprises. Il constitue la seconde version de Windows 9x. Tout comme son prédécesseur, Windows 98 est bâti sur MS-DOS 7.1 et aura été la dernière version à prendre en charge le mode réel.

Windows 98 s’est vendu en 1998 à 15 millions d’unités, quand Windows 95 s’était vendu à 13 millions d’unités l’année de son lancement, dominant ainsi le marché des particuliers et gagnant peu à peu les entreprises, malgré le fait que la majorité d’entre elles utilisent encore Windows 95 (voire Windows 3.11) et soient réticentes à passer à 98, du fait de l’absence de changements majeurs.

Les nouveautés sont la prise en charge native du FAT32 et de l’USB. Par prise en charge de l’USB, on entend que Windows 98 supporte les hubs USB, les scanners USB et les périphériques de classe PID tels que les souris, claviers et joysticks USB. En effet, la prise en charge pour la première fois des imprimantes USB et de l’USB Mass Storage (clés USB, appareils photos numériques, baladeurs etc) se fera avec Windows 2000. Des pilotes permettant la reconnaissance de l’USB MSC ont cependant fait leur apparition en 2002 (première et seconde éditions).

Un utilitaire est fourni par Microsoft afin de convertir ses fichiers FAT16 vers le FAT32, sans avoir ainsi à formater sa partition. L’utilisateur a également la possibilité d’afficher l’explorateur comme une ‘page web’. C’est également le premier système Microsoft à fournir Internet Explorer par défaut. Ce qui vaudra un rappel à l’ordre de la part de la Commission européenne. La référence de cette première édition de Windows 98 est : 4.10.1998 ; les fichiers portent la date : 11/05/98 (11 mai 1998).

Windows 98 propose  des améliorations au niveau du TCP/IP en incluant un support intégré pour la version 2 de Winsock, la prise en charge du protocole Server Message Block8 (SMB) et du multicast IPv4 (Internet Group Management Protocol (IGMP) et Internet Control Message Protocol (ICMP) entre autres).

Le client DHCP a également été amélioré par Microsoft afin de détecter et prévenir les conflits d’adresses IP.

Windows 98 est aussi doté de nouveaux sons systèmes d’alerte de batterie faible et de batterie très très faible (pour les ordinateurs portables). Le son du démarrage a été composé par Ken Kato.

Ce système d’exploitation ne propose qu’une prise en charge limitée des comptes utilisateurs et de la sécurité. Il est orienté monoposte et mono-utilisateur. Tous les utilisateurs et leurs programmes en découlant possèdent ainsi un accès illimité au matériel.

Configuration minimale

  • Processeur : 486 DX2/66 MHz
  • Espace disque dur : 165 Mo
  • Mémoire vive : 16 Mo de RAM (24 Mo de RAM pour la Deuxième Édition)
  • VGA ou moniteur de résolution supérieure (640×480 pixels)

Configuration recommandée

  • Processeur : Pentium
  • Espace disque dur : 355 Mo
  • Mémoire vive : 24 Mo de RAM

Limitation de la mémoire physique : Windows 98 n’est pas conçu pour traiter plus de 1 Go de RAM, une valeur supérieure à ce montant entraîne une instabilité du système. Il est donc nécessaire de passer par MsConfig (SYSTEM.INI) afin de limiter la RAM allouée au système d’exploitation. De plus, Windows 98 ne prend pas en charge le système de fichiers NTFS. Pour créer un multi-boot, les partitions doivent donc être au format FAT32.

 

Pack Works, Money 98 et Word 97

Microsoft Works est un intégré bureautique édité par Microsoft sous licence propriétaire payante. Commercialisé entre 1988 et 2007, il était souvent fourni lors de l’achat d’un ordinateur, destiné à une utilisation non professionnelle. Il contenait comme modules principaux :

  • un traitement de texte qui comprend toutes les fonctions essentielles, la vérification orthographique, la vérification grammaticale, l’utilisation de dictionnaires, l’insertion d’images, de caractères spéciaux, de formules mathématiques, le publipostage, l’édition d’enveloppes, d’étiquettes, etc. ;
  • un tableur capable en particulier de lire et créer des feuilles de calcul enregistrées par défaut au format Works (.xlr) directement utilisable depuis Excel ;
  • une base de données ;
  • un agenda ;
  • un carnet d’adresses.

Microsoft Money était un logiciel de gestion de finances personnelles édité par Microsoft. La version française de Microsoft Money n’est plus commercialisée depuis la version 2005, cependant depuis mars 2011, Microsoft met à disposition gratuitement le logiciel. Ce logiciel ne faisait pas partie de la suite Microsoft Office, mais était un logiciel vendu à part.

Après la suspension des mises à jour annuelles de Money Plus en 2008, sa vente s’est arrêtée le 30 juin 2009.

Microsoft Word est un logiciel de traitement de texte publié par Microsoft.

Sa première version a été distribuée en 1983 sous le nom de Multi-Tool Word (« Multi-Outil de traitement de texte ») pour le système d’exploitation Xenix qui était une version du système Unix à la fin des années 1970.

Des versions ultérieures furent écrites pour plusieurs autres plates-formes dont IBM PC sous système d’exploitation DOS en 1983, Apple Macintosh en 1984, SCO UNIX, OS/2 et les premières versions Windows en 1989.

Word a été intégré en tant qu’élément de la suite Microsoft Office depuis 1993, même s’il était également vendu seul ou inclus dans la suite Microsoft Works.

Money pour Windows 95

Microsoft Money était un logiciel de gestion de finances personnelles édité par Microsoft. La version française de Microsoft Money n’est plus commercialisée depuis la version 2005, cependant depuis mars 2011, Microsoft met à disposition gratuitement le logiciel. Ce logiciel ne faisait pas partie de la suite Microsoft Office, mais était un logiciel vendu à part.

Après la suspension des mises à jour annuelles de Money Plus en 2008, sa vente s’est arrêtée le 30 juin 2009

Windows 95

Windows 95 est un système d’exploitation à environnement graphique destiné aux particuliers. La première version est sortie le , vendue par Microsoft. C’est une progression significative par rapport aux précédentes versions de Windows. Pendant son développement, il avait été désigné sous le nom de Windows 4.0, ou par le nom de code de Chicago.

Windows 95 a pour objectif d’intégrer les produits précédents de MS-DOS et de Windows. Windows 95 présente de nombreuses nouveautés par rapport à son prédécesseur, Windows 3.1 : programmation 32 bits, multitâche préemptif, nouvel environnement graphique.

Sur le marché, Windows 95 est un réel succès et, un an après sa sortie, il devient le système d’exploitation le plus populaire jamais conçu. Trois ans plus tard, Windows 95 est remplacé par Windows 98, premier système d’exploitation orienté pour un usage d’Internet et prenant en charge l’USB.

L’arrivée de Windows 95 a apporté des améliorations à l’interface utilisateur et a mis fin à la compétition entre les systèmes d’exploitation pour ordinateurs de bureau. Windows 95 a été un immense succès ; deux ans après sa sortie, en 1997, il était le système d’exploitation le plus vendu mondialement (100 millions de copies vendues, soit 69,4 % de parts de marché contre seulement 2,4 % pour Linux et 4,6 % pour Mac OS. Fort de son succès, Microsoft annonce l’arrêt des ventes de copies de Windows 3.11 en 1997.

Ce système introduit l’usage du bouton « Démarrer » et de la barre des tâches chez les produits Microsoft. Des fonctions similaires étaient déjà utilisées depuis quelques années par le système Arthur  ou RISC OS.

Son jingle de démarrage a été composé par Brian Eno (Brian Eno, nom de scène de Brian Peter George St. John le Baptiste de la Salle Eno né Brian Peter George Eno le  à Woodbridge (Suffolk, Angleterre), est un musicien, arrangeur et producteur britannique.)

Configuration minimale officielle requise :

  • Processeur : Intel 80386
  • Espace disque dur : 50 Mo à 55 Mo
  • Mémoire vive : 4 Mo de RAM
  • VGA ou moniteur de résolution supérieure (640×480 pixels).

Celle-ci a été avancée par Microsoft dans le but de maximiser le nombre de mises à niveau Windows 3.11 vers Windows 95. En réalité, cette configuration est sous-optimale : d’une part il faut pas moins de 75 Mo d’espace disque pour pouvoir effectuer une installation complète de tous les composants (client de messagerie électronique, Microsoft Fax etc), et d’autre part la machine peut refuser de démarrer (booter) si des composants réseaux ou similaires sont installés avec seulement 4 Mo de RAM.

Ainsi la configuration minimale recommandée est la suivante :

  • Processeur : Intel 80486
  • Espace disque dur : 420 Mo
  • Mémoire vive : 8 Mo de RAM
  • VGA ou moniteur de résolution supérieure (640×480 pixels, SVGA-256 couleurs recommandé).

Limitation de la mémoire physique : Windows 95 n’est pas conçu pour traiter plus de 480 Mo de RAM, une capacité supérieure entraîne une instabilité du système.

Works pour Windows 95

Microsoft Works est un intégré bureautique édité par Microsoft sous licence propriétaire payante. Commercialisé entre 1988 et 2007, il était souvent fourni lors de l’achat d’un ordinateur, destiné à une utilisation non professionnelle. Il contenait comme modules principaux :

  • un traitement de texte qui comprend toutes les fonctions essentielles, la vérification orthographique, la vérification grammaticale, l’utilisation de dictionnaires, l’insertion d’images, de caractères spéciaux, de formules mathématiques, le publipostage, l’édition d’enveloppes, d’étiquettes, etc. ;
  • un tableur capable en particulier de lire et créer des feuilles de calcul enregistrées par défaut au format Works (.xlr) directement utilisable depuis Excel ;
  • une base de données ;
  • un agenda ;
  • un carnet d’adresses.

Les fonctionnalités de Works sont limitées par rapport à celles des suites bureautiques professionnelles comme Microsoft Office ou OpenOffice.org / LibreOffice : le tableur ne crée pas de classeurs, pas d’édition de pages web, de création de diapositives, base de données non relationnelle, pas de possibilité de macro commandes, etc., mais elles sont adaptées au grand public par leur ergonomie visant à faciliter les tâches.

 

Toshiba T4850CT

 

Caractéristiques document original : t-series_t4850ct

Manuel de maintenance : Toshiba T4850CT – Maintenance Manual

Toshiba T1000LE

Le Toshiba T1000LE était un ordinateur portable sorti en 1990. Il utilisait un processeur Intel 80C86 de 9.54 / 4.77 MHz, la vitesse d’horloge étant commutable en utilisant les touches de fonction sur le clavier. L’ordinateur portable est livré avec un disque dur de 20 Mo, 1 Mo de RAM, un lecteur de disquette de 3.5 pouces commutable de 1.44M / 720K et un LCD STN 640×400 «Toshiba Graphics» rétro-éclairé bleu sur blanc. Un choix de MS-DOS 3.3 ou 4.01 dans la ROM. La RAM du portable été extensible à 2 Mo, 3 Mo, 5 Mo ou 9 Mo avec respectivement 1 Mo, 2 Mo, 4 Mo et 8 Mo de cartes de mémoire propriétaire .

Le support du Toshiba T1000LE a été abandonné en 1994.

Le Toshiba T1000LE a été l’un des premiers ordinateurs portables à inclure à la fois un disque dur et une batterie Ni-CD. Les ordinateurs portables précédents n’avaient pas assez de puissance pour faire tourner un disque dur à partir de la batterie (les exceptions incluent le Toshiba T1200, qui possédait un disque dur JVC 26 broches propriétaire et le Macintosh Portable, qui utilisait une batterie au plomb au lieu d’un Ni -CD).

L’ordinateur portable a un manque notable de ports d’expansion, consistant en un port RS-232, un port d’imprimante et le connecteur d’amarrage. L’ordinateur a utilisé le connecteur d’amarrage pour se connecter à un Toshiba DeskStation II, lui donnant des capacités supplémentaires.

Contrairement à l’original Toshiba T1000, ce modèle n’a pas de poignée qui flips hors du fond, ni un écran qui s’incline de 180 degrés.

Caractéristiques document original : t-series_t1000le